Depuis plusieurs années, des études sont effectuées sur les produits non bio. C’est le cas de l’étude menée par L’association Générations Futures. Les résultats publiés sont très alarmants. Toutes les céréales non bios auraient des traces de pesticides. L’association tire donc la sonnette d’alarme pour alerter le consommateur que vous êtes.  Car chaque jour au petit déjeuné, les consommateurs s’empoisonnent un peu plus et les conséquences sur la santé peuvent être néfastes.

Des pesticides dans tous les mueslis non bios

L’étude menée par l’association Générations Futures était centrée sur 20 mueslis testés issus de l’agriculture conventionnelle. A l’arrivée, le constat est simple, des pesticides soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens ont été retrouvé dans les 20 mueslis. Le pourcentage est donc de 100%. Pour rappel, un perturbateur endocrinien est une substance qui peut influencer le fonctionnement du système hormonal avoir des conséquences néfastes pour l’organisme. 100% des mueslis issus de l’agriculture classique auront donc en moyenne 9 résidus de pesticides.

Le muesli de la marque Auchan compterait 14 résidus pesticides. Notons que ces analyses ont été effectuées dans un laboratoire indépendant du domaine de la recherche des pesticides dans les aliments. A la fin de l’expérience plus de 141 résidus ont été répertoriés avec 21 résidus suspectés d’être des perturbateurs endocriniens.

La concentration des résidus retrouvés est largement supérieure à la concentration maximale admissible dans les pesticides soit plus de 354 fois.  Les études réalisées sur les mueslis issus de l’agriculture biologique ne contiennent pas de pesticides. Il s’agit des marques telles que : les produits des marques Bjorg bio, Auchan bio ou encore Bio village

Un empoisonnement quotidien et dangereux

Cette étude est très alarmante, l’exposition quotidienne des familles aux perturbateurs endocriniens font juste l’effet d’une bombe à retardement. Cet état des choses inquiète de plus en plus les chercheurs car l’effet de ce cocktail explosif de pesticides sur l’organisme pourrait être irréversible. Les personnes âgées, les femmes enceintes et les enfants sont particulièrement exposés à ces pesticides suspectés d’être des perturbateurs endocriniens. Chez la femme enceinte, ces pesticides peuvent dans le pire des cas influencer le développement moteur et neuronal du fœtus.

Les femmes enceintes ne devraient aucunement s’exposer aux perturbateurs endocriniens quel qu’en soit la source. Si donc vous voulez consommer des céréales au petit déjeuner sans craindre pour votre santé et celle de votre famille, orientez-vous immédiatement vers les céréales issues de l’agriculture bio. En prime n’oubliez surtout pas : la santé et le bien-être n’ont pas de prix !